Ces jardins ont été créés en 1989 à partir d'une collection de 4000 espèces et ont été dessinés par Gilles Clément  (à qui l'on doit aussi les dessins du Parc André Citroen, des jardins du Rayol..)

Trois styles de jardins s'y côtoient :

.le jardin à la française pour cadrer avec l'architecture de l'Abbaye

.le jardin à l'anglaise appelé « jardin des îles » consacré aux collections dans la partie haute.

.le jardin de marais, plus sauvage dans la partie basse.

            ------------------

Principales parties du jardin :

.le cloître végétal avec des ifs qui le ceinturent

.l'allée centrale conduisant à la roseraie devant l'Abbaye

.le jardin blanc : charmilles, osmanthes, cerisier Mont Fuji , fleurs blanches et feuillages gris.

.le jardin jaune,               

.le jardin des îles : île d'hiver, île d'or, île d'ombre, île des lilas, chambre des cerisiers, île d'argent, île des viornes, île des chévrefeuilles, îles des feuillages pourpres, belvédère, chambre d'automne, île des épines douces (Kalopanax, rubus thibetanus), île des papillons, île des fruits décoratifs, bizarretum , rosiers anciens et botaniques.

Rendons hommage à l'équipe qui a créé ce jardin : Albert Cardon, Pascal et Véronique Delville et Jean Louis Cousin  ce dernier ayant apporté son fonds de collection des Pépinières de St Georges (62) rassemblant des végétaux inconnus du grand public.

Bravo pour cette persévérance au delà des critères de rentabilité d'une pépinière.

L'aventure continue, les jardins de Valloires présentent aussi le jardin de l'évolution (Jardin Lamarck) : Des mousses, lichens et fougères, en passant par les premiers arbres, jusqu'aux fleurs les plus complexes. ... le visiteur découvre des centaines de milliers d'années au fil des pas...

rC'est promis, on y retourne... pour l'été 2007, cette page sera embellie... Le jardin va déjà vers ses 20 ans  : c'est tout jeune direz-vous, et pourtant nos photos ont vieilli. On s'en excuse !

RETOUR 

.Le jardin bleu : Indigofera, Dipteronia, cistes

.Les massifs de vivaces


.Le jardin de marais :

Un canal artificiel a été créé.

La nappe phréatique dans cette partie basse du jardin  affleure le niveau du sol.

C'est le lieu de prédilection de la collection de saules, aulnes, peupliers et bambous ainsi que des plantes à développement exubérant comme l'angélique ou le gunnera.

Moulin de Maintenay (à côté de Valloires)

Accès au site officiel


Les jardins de l'Abbaye de Valloires (80- France)