Jardin de la plaine du moulin




NOM BOTANIQUE:   Heptacodium miconioïdes (syn. H. jasminoïdes)

NOM Français Heptacodion ou "arbre des 7 fils de Zhejiang"               (engl. : Seven sons tree)

                                famille :     caprifoliacées

                               origine :      Chine


                               hauteur :    entre 2.5m et 5m

                                       atouts :    floraison blanche parfumée, calices rouges en fin de floraison, beau feuillage, écorce s'exfoliant

Conditions de culture :   soleil, tous sols frais sauf détrempés, très rustique.

Associations :    l'écorce exfoliée en hiver ressort bien sur des vivaces tapissantes comme les Cyclamen hederifolium, Hellebores, Epimediums...
                                     
Ennemis : sans - seuls des vents d'ouest forts peuvent abîmer un peu le feuillage

Cet arbuste, disponible en France que depuis 1996 environ, de la même famille que les viornes, possède une bonne rusticité et une pousse rapide. Ces atouts ne s'arrêtent pas là : Son feuillage bien veiné est esthétique, de plus, l'arbuste fleurit (généralement en septembre) sur les bouts de branches en bouquets de petites fleurs blanches dont le parfum évoque celui du jasmin. Et ce n'est pas fini, en fin de floraison, l'ensemble des sépales formant le calice prend de belles couleurs rose pourpré - cet arbuste est vraiment extraordinaire. Son écorce crème qui s'exfolie joliement lui conserve un attrait hivernal. Son port naturel évasé dont on se bornera à enlever les brindilles allant à l'intérieur finit ce tableau encenseur

A ce point qu'on se dit, mais comment a-t'on pu ignorer Heptacodium durant tant d'années... ?

Heptacodium a été découvert en 1907 par E.H Wilson lors d’une expédition en Chine dans la région de Hubei, et dénommé en 1919 par A. Rehder ( Hepta = sept ; codium en raison des terminaisons florales), puis est passé dans l'oubli total jusqu'en 1980, date à laquelle une nouvelle expédition en Chine permit de ramener des graines viables de ce genre rare. L’Arnold Arboretum et le U.S National Arboretum se chargèrent alors de distribuer graines et boutures à plusieurs organismes et pépinières.

En Europe, très vite, à Boskoop, les grandes pépinières d'espèces ligneuses l'adoptent et commencent à le faire connaître aux collectionneurs. En France, Maurice Laurent (pépiniériste collect. spécialisée CCVS de Viornes) fait partie des quelques rares curieux et en plante il y a quelques années dans son jardin puis commence à le multiplier. La présence d'une de ses photos en haut de cette page n'est autre qu'un remerciement pour cette diffusion. Ces 15 dernières années, Heptacodium est sorti des seuls jardins de collection pour devenir un arbuste incontournable dont on parle de plus en plus, grâce aussi à sa facilité de reproduction par graines ou boutures. Comment ? vous ne l'avez pas encore ?? ;-)

calices en fin de floraison (octobre)

 

FICHE SIGNALETIQUE

janvier 2009

Accès à la liste historique des mois précédents

La PLaNTE

Du MoiS

Heptacodium miconioïdes - à gauche et au centre dans notre jardin ©phengels, à droite écorce ©Maurice Laurent