Jardin de la plaine du moulin




NOM BOTANIQUE: Alchemilla mollis

NOM Français Alchémille (Manteau de Notre-Dame)

                                famille :       Rosacées

                               origine :       


                               hauteur :      30 cm (en fleurs), coussin de 20 cm

                                       atouts :         feuillage décoratif fleurs légères en juin, très rustique


Conditions de culture :   prés humides à l'état sauvage, couvre sol en sol frais au jardin

Associations :  Stachys lanata, Buis, Rosier Fée des Neiges, Centranthus ruber, etc...
                                     
Ennemis : chenilles de Noctuelle pouvant occasionnellement trouer les feuilles, sécheresse

S'il est une plante obligatoire pour embellir un jardin de vivaces à bon compte, l'alchémille est sans doute la première élue. Ce n'est pas pour rien que les paysagistes l'ont remise au goût du jour depuis quelques années. De belles feuilles vertes couvertes de poils qui captent la rosée, des fleurs vaporeuses vert-chartreuse qui peuvent illuminer une allée, une solide constitution, une prodigalité à faire des graines et de petits plants pour cadeaux, la belle a décidément tout pour plaire. On raconte d'elle qu'au Moyen Age, les alchimistes récoltaient la rosée du matin sur ses feuilles. Chargée ainsi des secrets effluves de la nuit, elle était ensuite chargée de transformer les métaux en or, et de participer à la préparation de l'élixir de longue vie...  Cueillie à bonne date (Saint Sabin à l'époque), la plante, bénie à l'église, était sensée protéger la maison (d'où le nom de 'manteau de Notre-Dame'). Enfin, un linge trempé dans une décoction d'alchémille, appliqué sur les seins d'une femme, les endurcit et les affermit (source : Théâtre d'agriculture et mesnage des champs d'Olivier de Serres - 1600). Elle favorise même la fécondation lorsqu'elle est glissée dans les matelas.... Que d'histoires pour une simple plante....

 

il existe plusieurs espèces d'alchémilles : parmi elles, on peut citer Alchemilla mollis, Alchemilla vulgaris, Alchemilla alpina (au beau feuillage luisant, plus résistant aux UV en montagne), Alchemilla hoopeana, mais aussi Alchemilla ellenbeckii(plus petite, 10cm, à tiges rouges et feuillage vert plus brillant, pour l'ombre fraîche), et bien d'autres et parmi elles : Alchemilla baltica, Alchemilla conjuncta, Alchemilla corcontica, Alchemilla crinita, Alchemilla cymatophylla, Alchemilla filicaulis, Alchemilla fissa, Alchemilla flabellata, Alchemilla glabra, Alchemilla glaucescens, Alchemilla gruneica, Alchemilla micans, Alchemilla monticola, Alchemilla obtusa, Alchemilla plicata, Alchemilla propinqua, Alchemilla reniformis, Alchemilla sericata, Alchemilla straminea, Alchemilla suavis, Alchemilla subcrenata, Alchemilla subglobosa, Alchemilla tytthantha, Alchemilla ursina, Alchemilla walasii, Alchemilla xanthochlora.

 

FICHE SIGNALETIQUE

Juin 2005

Accès à la liste historique des mois précédents

La PLaNTE

Du MoiS

Alchemilla mollis © photos phengels - (cliquer pour agrandir) - photo de droite prise au jardin de Marie-Ange à Croisette (Pas de Calais-France)