Belgique : 3 jardins de vivaces en terre flamande

 

3 dessins différents de jardins adaptés à leur environnnement, forme et surface , 3 démarches,  et finalement beaucoup de points communs dans la réussite ...

photos ©phengels

Les 23 et 24 juin 2007, ces jardins participaient à l'opération 'OPEN TUINEN' (jardins ouverts) parmi quelques 300 jardins ouverts en cette occasion sur la Belgique. Ces journées qui rendent fièvreux tous ceux qui ouvrent ont été précédées quelques jours avant d'orages de grêle demandant encore plus de travail de remise en forme et abimant irréversiblement les feuillages les plus amples : la nature est ainsi et vous rappelle qu'elle ne peut être domestiquée. Et pourtant, malgré ces aléas, ces royaumes de la plante vivace étaient bien au rendez-vous, et pétillants de trésors et d'accueil. Ci-dessous carte partielle de Belgique : les jardins concernés sur cette page sont situés entre Gand et Bruxelles

L'itinéraire que nous vous proposons passe d'abord par le jardin de Jan et Mieke Bastiaens à Rozebeke (Zwalm) en Flandre orientale. Le jardin se situe dans une zone campagnarde et vallonnée, et c'est au prix d'un travail gigantesque, à partir de vieux bâtiments qu'il a fallu partiellement démolir et enlever beaucoup de gravats que ce beau jardin de 35 ares s'est constitué peu à peu en une quinzaine d'années. L'ambiance est donnée par les vivaces, quelques rosiers mais pas trop. Les plate-bandes sont souvent monochromes ou en deux tons, les mélanges sont évités. Elles sont soit isolées dans des chambres végétales ou disposées pour être vues séparément comme le prisme créé autour de la pergola. Dans des petits espaces clos, priorité est donnée au contraste des feuillages et des formes. La bonne connaissance des végétaux permet un étalement des floraisons. L'eau est le miroir indispensable où se reflètent bien sûr les vivaces mais qui crée aussi un plateau d'où émergent les végétaux. Associée au bois et aux matériaux variés, elle participe à un dynamisme des lignes horizontales. Dans les idées originales, on notera l'utilisation de citernes polyethylène enterrées carrées (bords arrondis) avec plantation de Nymphéas. Dans les plantes qui nous ont attiré, il y a Verbena hastata qui se ressème et vagabonde, créant la surprise là où elle se réimplante (existe aussi en blanc). Dans les plantes indispensables, Mieke nous présente Persicaria polymorpha à la structure très présente et longtemps fleurie.

 

Ci-contre, une hémerocalle de toute beauté nous attire : c'est 'Black Emmanuelle' . (désolé pour la tonalité pas bien rendue, la lumière reflétée perturbe les APN, la belle B.E. est en vérité d'un pourpre presque noir)
Toutes les hémerocalles choisies sont belles sans être sophistiquées ce qui permet leur intégration et association dans ce jardin dédié aux plantes de campagne. 

L'espace reste volontairement ouvert pour permettre des lignes de fuite vers la campagne au fond du jardin, on remarquera aussi le peu d'arbres plantés et la réduction des arbustes soit traités en haies soit remplacés par des pergolas pour les verticales, permettant ainsi d'accueillir ici une vigne poupre, là une clématite.

Pour poursuivre la visite de ce jardin, découvrez ou revisitez leur site, parcourez les listes de plantes qui réussissent dans ce beau jardin :  jardin de Jan et Mieke Bastiaens

 

Quittons la Flandre, célèbre aussi pour ses pépinières, pour entrer dans le Brabant flamand à Liedekerke. Rosita et Jean Pierre ont créé sur une plus petite surface (1000 m2) Rosi's garden, un jardin structuré où l'on retrouve les mêmes ingrédients de réussite : plates bandes monochromes ou deux tons, pièce d'eau, séparations des plate-bandes en chambres. Les arbustes sont relégués, la possibilité d'implantation de vivaces est maximale. Résultante de ce choix, l'optimal du jardin est saisonnier et foisonnant. En hiver, il reste les structures des chambres et des plantes à admirer de près comme les hellébores ou les petits Sarcococcas . Au fond du jardin, le massif aux hydrangeas qui jouxte un banc (sur le modèle de Sir Edwin Lutyens) est une bien belle concession aux arbustes de taille intermédiaire. La perspective créée avec ce banc agrandit le jardin. C'est d'ailleurs l'impression générale qui reste : ce jardin parait plus grand qu'il n'est. Pour le relief dans les massifs, les clématites et autres grimpantes sont mises en valeur sur des supports pyramidaux en métal peint qui se fondent à la végétation. Le pari était difficile, avec l'envie de collection qui arrive en même temps que le désir permanent d'apprendre, et le tri (la sagesse) a été obligatoire pour garder l'harmonie des plate-bandes, au grand dam d'envie de certaines plantes mais qui ne peuvent être acceptées pour des raisons de rapidité de développement ou des raisons simplement d'esthétique générale. Le résultat est saisissant puisque des centaines de taxons y sont quand même présentés. L'aventure jardinière s'est prolongée par la création d'un site exceptionnel en qualité : c'est ainsi que Rosi's garden est né sur le web , ainsi qu'un forum dédié au jardin décoratif : jardiweb

 

Le troisième jardin visité , également dans le Brabant flamand à Ternat (Sint Katherina-Lombeek), est celui de la famille Baeyens-Pots.  La configuration toute en longueur de ce terrain de 20 ares a conduit Lieve et Herman à transformer progressivement un vaste ancien potager en une succession de chambres végétales thématiques. L'axe de circulation, colonne vertébrale du jardin, est adouci tantôt en l'élargissant en espace gazonné, tantôt en matériaux dessinant le chemin avec des transgressions dans les chambres pour permettre de découvrir les plantes de près, ou simplement s'asseoir. Comme dans nos deux exemples précédents, l'eau était l'élément indispensable, son côté bénéfique reposant la rendait nécessaire dès les premières transformations du jardin. Les bassins créés (bâches) sont parfaitement intégrés, les bordures sont végétalisées et ont une patine "naturelle", preuve d'un travail soigné, comme se plaisent à le dire Lieve et son mari : un jardin à 4 mains, et des journées libres de 24 heures ;-) sourire aux lèvres... Le soir ou lorsque le temps n'est pas propice à jardiner, Lieve s'est prise au jeu et à internet : avec la complicité de Jean Pierre (de Rosi's garden) elle a aussi créé son site et son blog

1e plan d'eau aux nympheas 2e plan d'eau avec Equisetum scirpoïdes (prêle naine) Catalpa bignonoides 'Aurea' en toile lumineuse de fond
draperies d' Alchemilla mollis Acanthus spinosus Penstemon hybr. 'Hidcote' et Acanthus spinosus
l'accès au potager restant, peut être à une autre chambre demain... ourlets de Santolina
au centre en premier plan, une Cardère (Dipsacus fullonum) est laissée au bord du chemin pour abreuver les oiseaux
astuces : Les haies servent de fonds aux plate-bandes peu profondes (entretien) où sont mises en valeur des vivaces . Présence d'ourlets d'argent donnant du relief.
à noter la présence dans ces jardins de plantes au graphisme fort comme les Euphorbia, Acanthus, Alcea, Persicaria polymorpha, Darmera, etc...

Dans ces trois jardins, le choix délibéré des plantes vivaces avant tout a été le fil directeur de la conception, les séparations par des haies de feuillus (hêtre plus souvent que charme) ont été utilisées dans chaque cas, l'eau est mise en valeur par tous, et même si les associations sont personnelles, des plantes sont communément utilisées. Les répétitions de variétés, propices à produire un aspect plus naturel et moins 'collection' sont plus faciles à réaliser sur les espaces plus importants en superficie, ce qui rend plus difficile la présentation en espace plus restreint, cela devient alors un tour de force qui est réussi par l'homogénéité des couleurs de massifs. Des différences subsistent dans les démarches, mais beaucoup de points communs signent les résultats, tout en respectant le caractère identitaire de chacun.

Nous espérons que cette page donnera envie à beaucoup de créer des espaces dédiés à la diversité qu'offre le monde des vivaces, en ajoutant que c'est en lisant beaucoup et en découvrant d'autres créations et en rencontrant des pépiniéristes spécialisés que ces trois jardins se sont améliorés au fil du temps : leçon de sagesse - c'est fou ce qu'on peut faire en apprenant et en partageant, tout en prenant le temps... et quand le jardin devient peinture....

 

 

 

 

 

  

 

Rosi's garden - en photo ou en peinture ?

 

 

 

 

 

 

 

Retour page visites jardins

 

  Accueil | Nature et objet du site |  Qui sommes-nous ?  |  Nous contacter | ©2000-2014 phengels